Être EIG, c'est être entrepreneur d'intérêt général. Venez, ON RECRUTE !

Être EIG, c'est consacrer ses compétences et son énergie à aider une administration qui veut résoudre un problème précis.

Être EIG, c'est être « technicien » (designer, développeur, datascientiste) sans être confiné dans un rôle technique.

Être EIG, c'est faire avancer la cause du logiciel libre au sein des administrations.

Être EIG, c'est le plaisir d'apprendre avec les autres, et de refaire des photos de classe !

Être EIG, c'est envoyer un mail à 7h02 du matin à deux collègues et recevoir deux réponses à 7h13 et 7h38.

Être EIG, c'est apprendre qu'un copain EIG a passé une partie de la nuit à se demander comment gérer une demande de rançon parce qu'il n'avait pas bien sécurisé l'accès à sa base mongodb.

Être EIG, c'est quand les mentors sont jaloux et veulent aussi leur photo de classe.

Être EIG, c'est visiter l'orgue de Notre-Dame de Paris et les ateliers des Gobelins.

Être EIG, c'est travailler avec des stagiaires tellement doués que t'as envie d'être leur stagiaire.

Être EIG, c'est quand tu comprends enfin à quoi sert le design.

Être EIG, c'est participer à un éditathon Wikipédia au Mobilier national.

Pesée de pigments.png
Isabelle Bideau - partagé par l'auteur sous CC BY-SA 4.0, Lien

Être EIG, c'est croiser des mentors qui ont des étoiles dans les yeux quand ils te racontent ce qu'ils apprennent au contact de leur équipe EIG.

Être EIG, c'est être coaché par des gens super motivés.

Être EIG, c'est se souvenir qu'un EIG de la première promotion, Frédéric Bardolles, avait déjà fait un retour d'expérience EIG.

Être EIG, c'est marcher sur des papiers pour construire un collectif.

Être EIG, c'est quand un collègue EIG t'envoie un « petit outil » qu'il a spontanément développé pour t'aider.

Être EIG, c'est faire un « vis ma vie de développeur » avec des mentors qui ont l'air absorbés, mais qui en fait te chambrent discrètement sur Slack parce qu'ils savent déjà faire des « poules requests ».

Être EIG, c'est faire partie d'un mouvement plus vaste qui vise à changer la façon de gérer des projets informatiques dans l'administration.

Être EIG, c'est regarder une vidéo envoyée par un autre EIG, et découvrir que l'auteur de la vidéo est un copain de lycée.

Être EIG, c'est quand d'autres super EIG t'expliquent pourquoi devenir EIG.

Être EIG, c'est partir avec 12 EIG pendant trois jours sur deux bateaux, histoire de tester quelques unes des idées pour une future carte marine interactive.

Être EIG, c'est quand ceux qui n'ont pas pu partir en bateau publient un magnifique jeu de données sur la sécurité en mer.

Être EIG, c'est avoir envie de continuer à être EIG après le programme EIG 💻😄

Être EIG, c'est bon, MANGEZ-EN : candidatez avant le 15 octobre à 17h !