Donc vous voulez votre page sur #Wikipédia ?

25 novembre 2013

img/force.png

tl;dr

Ne créez pas « votre page » sur Wikipédia. Contribuez à d’autres sujets de l’encyclopédie.

Qui êtes-vous ?

Quelles sont vos motivations ?

Qu’est-ce qu’il ne faut pas faire ?

Qu’est-ce qu’il faut faire ?

  1. Lisez la page expliquant ce qu’est le principe fondateur de la neutralité de point de vue : c’est ici.
  2. Lisez la page expliquant les critères de notoriété : c’est .
  3. Contribuez à d’autres pages qui n’ont rien à voir : pour comprendre le fonctionnement de l’encyclopédie sous un angle dépassionné.
  4. Réfléchissez à vos motivations : si dans le tas vous trouvez comme motivation le fait de contribuer à une entreprise encyclopédique abordant des sujets dignes de ce nom, continuez.
  5. Accumulez des sources : les sources doivent être crédibles et disponibles, de préférence en ligne ; elles parlent de vous, de votre projet, de votre entreprise. Ne choisissez pas les sources élogieuses, mais les sources importantes et convainquantes.
  6. Mettez deux heures par semaine de côté : on ne contribue pas une fois pour toutes. On contribue en s’impliquant dans un projet collectif et vivant. Prévoyez du temps pour répondre à des questions, apporter des arguments, corriger des erreurs factuelles ou des problèmes de mise en forme.
  7. Demandez à votre communauté ce qu’elle pense de la démarche : si vous vous lancez seul et que personne ne vous aide, les heures que vous mettez de côté pour cette entreprise hasardeuse risquent de vous coûter cher.
  8. Ne vous lamentez pas : notamment sur tous ceux qui ont cette chance infinie d’avoir déjà leur page alors qu’ils ne le méritent pas. Les injustices ne se réparent pas avec d’autres injustices.
  9. Travaillez : à vos romans, votre entreprise, votre association. C’est le meilleur moyen d’acquérir de la notoriété, d’avoir un impact tel sur la société qu’une encyclopédie comme Wikipédia parlera de vous.

Notes

*MySpace était autrefois un site d’art et déco post-moderne que des millions d’internautes prenaient pour leur chambre en posant des posters multicolores et en mettant le son à fond.