Wiki, c'est fini !

06 juin 2008

Ce petit texte esquisse un avenir possible pour les wikis.

Bientôt une écologie des wikis ?

Nous devrions voir apparaître de plus en plus de wikis.

Si tel est le cas, alors il est probable que nous aurons bientôt un portail présentant et comparant l’activité des différents wikis (comme le site technorati le fait pour les blogs). Un tel site permettrait à chacun de se rendre compte que l’écologie des wikis sur le web est bien plus vaste que ce que peut nous laisser croire l’importance médiatique prise par la seule Wikipedia. Si cette importance est relativisée par la présence d’autres wikis, alors la force symbolique du mot « wiki » en sera peut-être diminuée ; au fur et à mesure qu’il nous paraîtra naturel de pouvoir écrire à même le web, ce vocable décrira un phénomène très diffus jusqu’à, peut-être, disparaître.

Des wikis de plus en plus structurés ?

Voir par exemple le projet Freebase : http://www.freebase.com

On voit d’ores et déjà de plus en plus de projets faire appel aux contributions des internautes. Mais parmi ces projets, la plupart souhaitent pouvoir contrôler le cadre dans lequel ces contributions sont faites. Dans l’exemple du site Freebase, les contributions sont très précisément localisées.

Entre un wiki classique, permettant d’éditer des pages entières, et un outil comme Freebase, permettant d’éditer des champs spécifiques, nous aurons une gamme de site modulant plus finement les espaces de libertés accordés aux internautes.

Des wikis de plus en plus distribués ?

Nous devrions voir apparaître la possibilité de « cloner » un wiki ou une partie d’un wiki pour en faire un « fork » (une version dérivée). Ainsi, lorsqu’un consensus sur une page ne semble pas atteignable, on pourra alors avoir plusieurs versions divergentes d’une même page sur plusieurs wikis. Si cette possibilité devient réalité, alors nous assisterons à une prolifération de wiki, et à l’émergence d’un besoin nouveau : celui de s’y retrouver dans les différentes versions en concurrence les unes avec les autres dans les moteurs de recherche.

Des wikis partout ou nulle part ?

Ainsi, les wikis disparaîtront parce que leurs fonctionnalités seront intégrées séparément un peu partout sur le web. Certes des projets comme la Wikipedia resteront sûrement fidèles à l’interface actuelle, mais ce choix sera alors dicté par des considérations idéologiques, non par des contraintes techniques. Nous aurions ainsi de plus en plus de variantes de « wikis », les uns ressemblants aux premiers wikis, les autres implémentant isolément tel ou tel fonctionnalité.